14 Followers
22 Following
Tashan

Reading is Therapy

I choose to read books instead of watching TV.

Currently reading

The Crowd: A Study of the Popular Mind
Gustave Le Bon
Les Deux Tours (Le Seigneur des Anneaux, #2)
J.R.R. Tolkien
The Quran
Anonymous

Le Passager

Le Passager - Jean-Christophe Grangé Plus j'avançais dans ce livre, moins j'avais envie de le lire.

L'histoire met un peu de temps à se mettre en place et en voyant le volume de ce livre, je me suis dit que c'était surement nécessaire. Après l'avoir finit, je conclue que c'était totalement inutile.

Quand le personnage principal devient une proie à Marseille, j'étais absolument captivée par ma lecture. Or, les 300 pages qui suivent sont une répétition de "attrape moi, si tu peux" qui m'ont totalement détachée de l'histoire.

Dans ce livre nous suivons parallèlement le suspect de plusieurs meutres et la capitaine de police chargée de l'enquête. Ce qui devient absolument agaçant est l'attraction éprouvée par la capitaine pour le suspect. Elle est décrite comme mentalement instable dans le livre mais en plus de ça elle ne sait pas séparer le privé du professionnel.

J'ai lu la fin du livre en me concentrant principalement sur les dialogues (et donc en zappant des passages) et vraiment, j'ai été décue. C'est comme si l'auteur avait essayé d'embriquer deux histoires totalement différentes dans une seule (un surplus d'imagination sans doute) ce qui décrédibilise l'ensemble du livre selon moi.

Ce livre occupe, ce livre n'est pas un désastre total mais il est trop long. J'aime les longs livres quand ils sont bien écrits, or celui ci a raté son pari : le personnage principal tourne en rond, certains éléments se produisent et se reproduisent, l'histoire s'éparpille et manque de cohérence, certaines conclusions sont tirées un peu trop hativement. Ce livre est simplet pour moi. En voyant sa taille, je pensait que l'enquête serait complexe aussi bien pour la capitaine que pour le lecteur, or tout est linéaire, avec une succession d'évènements.

Le concept de matrioshka s'applique bien à ce livre. On découvre une poupée sous la poupée, puis une autre, jusqu'a ce qu'on en aie marre et à la dernière, on découvre du vide...